Sauvegarde et Clone
Pour travailler en toute sécurité et ne pas perdre ses données

Top

Vous vous êtes certainement demandé comment faire, si un jour, par malheur, votre Mac sous OS X venait à ne plus fonctionner correctement, ou pire, à ne plus être bootable ! Sans doute pensez-vous que vous n'avez pas d'autre choix que d'initialiser à nouveau le disque dur et de tout réinstaller ! Quelle galère ! Et bien non, il existe plusieurs solutions : Réaliser une sauvegarde ou même, mieux encore... Cloner sa partition OS X ! Si, si ! Et cette technique de clonage marche à merveille et vous permettra de dormir désormais sur vos deux oreilles, car en cas de pépin grave, et bien vous aurez toujours une roue de secours fiable à votre disposition ! Je vous conseille donc d'utiliser soit un logiciel de clonage, ou un logiciel de sauvegarde.... soit les deux !
Voyons d'un peu plus près quelques solutions possibles.

Conseils préliminaires - Quelques définitions

Je vous invite à acquérir un disque dur externe USB 2 ou 3 (voire Thunderbolt si votre Mac est compatible) bootable pour y loger cette partition de sauvegarde et/ou ce clone. Il est en effet très important d'installer cette sauvegarde et/ou ce clone sur un AUTRE disque dur que celui utilisé quotidiennement (celui où se trouve votre partition OS X principale), car si votre disque dur principal vient à rendre l'âme, votre sauvegarde/clone ne vous sera d'aucune utilité s'il est également installé sur ce MÊME disque dur.

Je vous conseille d'acheter un disque dur externe de grande capacité (1 To par exemple, voire plus). Vous pourrez ainsi le partitionner pour créer une partition dédiée au clone (ou à la sauvegarde), et une autre qui pourrait être dédiée à "Time Machine" par exemple. Ou encore mieux (si vous le pouvez) : utiliser un disque dur partitionné pour le clone et un autre entièrement dédié à "Time Machine".

 

À propos des disques durs SSD

Les disques SSD (Solid State Drive) utilisent de la mémoire flash qui permet d'obtenir des performances et une résistance bien supérieures. Les disques SSD sont nettement plus rapides que les disques durs USB, Firewire ou Thunderbolt. Les disques SSD sont toutefois plus onéreux, même si les prix sont nettement plus attractifs depuis quelques mois (il faut désormais compter moins de 200 € pour un disque SSD de 512 Go). Par ailleurs, même si EL CAPITAN gère le TRIM (TRIM est une commande qui permet à un système d’exploitation d'indiquer à un contrôleur de disque de type mémoire flash (SSD) quels blocs de données ne sont plus utilisés et peuvent donc être effacés. Cette commande améliore les performances d'accès aux disques SSD), cette gestion est bridée sous OS X afin de n'accepter que les disques durs SSD installés par Apple (qui sont bien plus chers). Pour les disques SSD non installés par Apple, il convient d'activer le TRIM avec "Trim Enabler" ou "Disk Sensei" par exemple (disponibles ICI).

 

NB : Une fois le TRIM activé, surtout ne procédez pas à une réinitialisation de la PRAM/NVRAM, car vous ne pourriez plus re-démarrer votre Mac. En effet le réglage du contrôle des extensions étant stocké dans la PRAM/NVRAM, un reset de celle-ci provoquerait une réactivation du contrôle et donc un rejet de l'extension modifiée. Si vous avez besoin de réinitialiser la PRAM/NVRAM sur votre Mac, pensez bien à désactiver le TRIM (avec TRIM Enabler ou Disk Sensei) sur votre Mac AVANT de procéder à cette réinitialisation. Vous pourrez activer de nouveau le TRIM après la réinitialiation de la PRAM/NVRAM.

 

 

Dans un premier temps, je vous propose un bref rappel terminologique en matière de sauvegarde :

 

La sauvegarde complète (ou dite "normale")

La sauvegarde complète ou "normale" permet de sauvegarder toutes les données, les dossiers et les sous dossiers sélectionnés. C'est le type de sauvegarde le plus rapide, le plus simple, et le plus précis pour restaurer les données sans erreurs.

 

La sauvegarde incrémentielle ou incrémentale

La sauvegarde incrémentielle permet de sauvegarder les données qui ont été modifiées ou ajoutées depuis la dernière sauvegarde complète ou incrémentielle. La sauvegarde incrémentielle permet de sauvegarder les dernières modifications sur les fichiers plus rapidement qu'avec une sauvegarde complète. L'inconvénient de la sauvegarde incrémentielle est le temps, la complexité, et la fiabilité de la restauration des données. En effet pour restaurer les données du jour J il faut déjà restaurer la dernière sauvegarde complète, puis restaurer les unes après les autres les sauvegardes incrémentielles jusqu'au jour J. De plus, cette méthode n'est pas sans erreurs lors des restaurations dans le cas de déplacement de fichiers et de renommage de fichiers. Pour avoir une restauration exacte de ces fichiers, il faudra ensuite sélectionner les bons fichiers à restaurer tâche longue et fastidieuse si beaucoup de fichiers sont modifiés.

La sauvegarde incrémentielle a le gros avantage de conserver les versions successives d’un même document (par exemple, vous pourrez revenir à la version d’il y a une semaine si le chapitre effacé il y a 6 jours était nécessaire), sans pour autant copier les anciens fichiers.

 

La sauvegarde différentielle

La sauvegarde différentielle permet de sauvegarder les données qui ont été modifiées ou ajoutées depuis la dernière sauvegarde complète. La sauvegarde différentielle permet comme la sauvegarde incrémentielle de sauvegarder les données plus rapidement qu'avec une sauvegarde complète, mais prend plus de temps qu'une sauvegarde incrémentielle. Cependant, ce type de sauvegarde possède moins d'inconvénients que la sauvegarde incrémentielle. En effet, pour restaurer les données du jour J il faudra restaurer la dernière sauvegarde complète puis la sauvegarde différentielle du jour J, procédé plus rapide que celui de la sauvegarde incrémentielle.

La sauvegarde différentielle possède tout de même l'inconvénient de ne pas offrir de rémanence, c'est à dire de ne pouvoir restaurer que le dernier état d'un fichier et pas un état se trouvant entre la dernière sauvegarde complète et la sauvegarde différentielle.

 

La sauvegarde miroir

Elle est tès intéressante car elle permet d’avoir une copie à l’identique d’un disque ou d’un dossier et donc de retrouver très facilement son environnement de travail ou un document particulier après un accident ou une perte de fichiers. Par contre, toute "erreur" faite dans l’original ou tout fichier abîmé est répercutée dans la copie lors de la sauvegarde suivante.

 

La sauvegarde miroir évolutive

Elle conserve une copie à l’identique d’un disque ou d’un dossier, mais conserve aussi la structure de chaque dossier et plusieurs versions successives de chaque document. Grâce à ce type de sauvegarde, vous pouvez remettre votre disque tel qu’il était plusieurs jours auparavant, par exemple avant une installation malencontreuse. Ce type de sauvegarde nécessite un emplacement qui peut être important si on veut conserver une longue période de modifications.

 

La sauvegarde datée

Elle effectue une sauvegarde dans un nouveau dossier à chaque fois. Ainsi, vous conservez les versions successives d’un document ou de tout un disque.

 

L’archivage

L'archivage effectue une sauvegarde et supprime les éléments originaux au fur et à mesure de leur copie. Vous pouvez ainsi archiver un dossier contenant un projet terminé, éventuellement en le compressant et en le protégeant par un mot de passe.

 

La synchronisation

Vérifie les fichiers absents ou modifiés depuis la dernière sauvegarde. On en trouve trois types combinables entre eux :

- Bidirectionnelle, les fichiers absents sur la source ou sur la cible sont copiés indifféremment sur le disque où ils sont absents, avec le risque de se retrouver avec un fichier/dossier que l'on avait éliminé en connaissance de cause.

- De la source vers la cible, ne copie sur le disque cible que les fichiers absents ou modifiés depuis la dernière sauvegarde.

- De la cible vers la source, recopie les fichiers absents depuis la dernière sauvegarde sur le disque source depuis le Disque Cible.

 

Sauvegarde en ligne

Copie vos fichiers/dossiers sur un disque distant et en ligne, comme un serveur FTP, un gDisk ou in iDisk par exemple. Cette méthode permet également de mettre à disposition d'autrui des documents.

 

Clonage

À mon avis il s'agit de la meilleure méthode et celle qui vous apportera le plus de souplesse et de sécurité. Cloner sa partition OS X sur une partition d'un disque dur externe signifie que le volume OS X cloné est rigoureusement identique au volume OS X source (la partition OS X principale du disque interne par exemple). Une mise à jour régulière du clone est bien entendu hautement recommandée.

Le gros avantage du clonage, c'est que votre clone est bootable, ce qui veut dire qu'en cas de pépin sur votre partition OS X principale, il vous suffira de démarrer tout simplement sur votre clone (le volume OS X sur votre disque externe) et de cloner le clone de nouveau vers la partition OS X principale (après initialisation) pour repartir sur de bonnes bases !

 

 

Avis important

OS X propose une fonction de sauvegarde incrémentale dénommée "Time Machine". Cette fonction fait l'objet d'une astuce sur ce site ICI. Je vous invite à découvrir cet outil intéressant. Il est tout à fait possible de se créer une partition pour "Time Machine" et une autre pour votre clone sur le même disque dur externe. Vous pouvez bien entendu également utiliser deux disques durs externes/internes : un (qui peut être partitionné) pour le clonage, un entièrement dédié à "Time Machine".

 

Je vous propose maintenant de découvrir quatre outils permettant de réaliser des sauvegardes et/ou des clonages (il y en a bien d'autres, mais je vous propose ici même de découvrir ceux qui me semblent le plus intéressants).

Avec de tels outils, vous avez la possibilité de sauvegarder votre système, vos applications et vos fichiers perso avec sécurité et facilité ! Alors je ne saurais trop vous conseiller de faire des sauvegardes fréquentes et régulières de TOUS vos fichiers, on est jamais trop prudent ! Vous serez content de pouvoir restaurer, en quelques clics seulement, vos partitions et vos fichiers !

Alors quel outil adopter ? Là, c'est à vous de voir en fonction de ce que vous souhaitez sauvegarder, du type de sauvegarde que vous voulez réaliser etc... et également en fonction de vos préférences personnelles. Je vous conseille vivement de les tester tous les quatre, afin de déterminer le ou lesquels vous préférez !

Par ailleurs, on voit aussi, avec ce genre d'opérations, qu'il est très utile d'avoir un disque dur partitionné, car on peut toujours réaliser ses clones ou ses sauvegardes vers une autre partition ! Pour le clonage et/ou les sauvegardes, il est bien entendu vivement recommandé d'utiliser un autre disque dur (interne ou externe) que celui où se trouve votre système OS X principal.

 

 

"Clone X 4" : Une solution intéressante pour cloner et restaurer sans peine

Cette application coûte 29,99 € (vous pouvez l'utiliser en mode démonstration mais le logiciel sera alors limité). Elle est disponible ICI sur le site de TRI-Edre. La version 4 a été simplifiée par rapport à la version 3. Un certain nombre de fonctions ne sont ainsi plus proposées, mais l'essentiel est là et le logiciel coûte aussi moins cher.

 

Grâce à cet outil, vous pourrez vous créer des clones de votre partition OS X ou d'un autre volume vers un autre volume. En cas de pépin, un simple clic vous permettra de restaurer entièrement votre disque !

Cette application vous permet de réaliser autant de clones que vous voulez et même de mettre à jour vos clones existants.

"Clone X 4" permet également de créer un "système OS X minimal", intéressant si vous voulez par exemple créer une partition de test ou d'entretien.... mais si vous avez déjà un clone, cette fonction n'est plus très utile. Il est toutefois possible de se créer un système minimal sur une clé USB (10 Go minimum).

"Clone X 4" propose également un outil de comparaison. Cet outil sera essentiellement réservé aux utilisateurs avancés, car il affichera des éléments qui sont normalement invisibles et affichera des différences qui sont en outre normales.

"Clone X 4" permet enfin de copier vers un volume connecté à votre réseau. Vous pouvez utiliser une "TimeCapsule" ou même un disque USB connecté à une base Airport.

 

Avantages :

  • La facilité d'utilisation.
  • La possibilité de mettre à jour ses clones très facilement.
  • La possibilité d'utiliser "TimeCapsule" ou un disque USB en réseau.
  • La restauration possible sur le système d'origine défaillant ou sur une partition vierge.
  • La possibilité de créer un "système minimal" sur une clé USB (10 Go minimum).
  • Possibilité de comparer deux disques/partitions.

 

Inconvénients :

  • On regrettera que la version 4 ne permette plus de créer des DVD bootables, même s'il est vrai qu'un tel DVD n'avait rien de pratique (mieux vaut utiliser un clone).

 

 

Lancez l'application "Clone X 4". Une fenêtre de bienvenue apparaît à l'écran avec trois boutons : "Cloner un volume", "Système minimal" et "Comparaison de volumes"... Tout est dit !

Cette astuce concernant les méthodes de sauvegarde et de clonage, nous ne développerons ici que la fonction de clonage de "Clone X 4".

 

 

 

----------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Pour réaliser un clone, procédez comme suit (il est préférable avant de procéder à la première opération de clonage, d'effacer complètement le volume de destination avec "Utilitaires de disque") :

 

  • Cliquez sur "Cloner un volume".
  • Dans la fenêtre qui s'ouvre, sélectionnez le volume source et le volume de destnation.
  • Cliquez sur "Continuer".

 

 

 

---------------------------------------

 

 

 

 

  • Les options de clonage s'affichent alors à l'écran. Je vous conseille de laisser les 3 cases cochées.
  • Cliquez de nouveau sur "Continuer".

 

 

 

---------------------------------------

 

 

 

  • La fenêtre de résumé s'affiche alors à l'écran.
  • Cette fenêtre affiche ce que "Clone X 4" va effectuer. Vérifiez que tout est OK.
  • Cliquez sur "Exécuter".
  • Tapez votre mot de passe administrateur.
  • L'opération de clonage commence.

 

 

--------------------------------------

 

 

Une fois votre clone réalisé, vérifiez que ce clone est bien bootable. Pour mettre à jour votre clone, procédez de la même manière que celle décrite ci-dessus. La procédure de mise à jour est bien plus rapide que l'opération de clonage initiale.

 

Pour restaurer votre volume OS X, il suffit de démarrer sur votre clone, de lancer "Utilitaire de disque" (situé dans le dossier "Applications"/"Utilitaires" de votre clone), d'effacer votre volume OS X principal, de lancer "Clone X 4" (situé sur votre clone) et de cloner votre clone vers votre volume OS X principal que vous venez d'effacer.

 

"Tri-Backup 7" : La Rolls de la sauvegarde

Cette application est payante : 69,99 € pour la version standard, 99,99 € pour la version Pro. Le logiciel est disponible ICI sur le site de TRI-Edre.

Vous avez la possibilité de l'utiliser gratuitement pendant 30 jours en mode démo.

 

"Tri-Backup" est sans doute la solution la plus complète pour réaliser des sauvegardes sous OS X. Facile à utiliser, cette application permet de réaliser des clones bootables (copies démarrables), des sauvegardes miroir (copies conformes), "incrémentales" (sauvegardes des fichiers modifiés uniquement) et "évolutives" (conservation des versions N-1, N-2 etc... de manière à revenir sur ses pas en cas de besoin : Vous pouvez alors restaurer un disque dur ou un dossier dans son état d'il y a 2, 3 ou même 10 jours !).

 

Enfin, grâce à "Tri-Backup" vous pouvez également synchroniser deux dossiers et également réaliser des actions de copie des dossiers. La version Pro ajoute des fonctions spécifiques comme la sauvegarde FTP, le contrôle du déclenchement depuis un autre poste, la double vérification ou l'envoi d'emails d'alerte.

 

Avantages :

  • De loin la solution la plus complète.
  • Très facile à utiliser, même si les fonctions sont nombreuses.
  • Possibilité de programmer les opérations.
  • Possibilité de mettre à jour ses clones.
  • Possibilité de faire différents types de sauvegarde.
  • Nombreuses possibilités de restauration (depuis une sauvegarde évolutive, depuis des sauvegardes "TimeMachine" etc...)
  • La version PRO qui permet des fonctionnalités supplémentaires.
  • Possibilité de faire des sauvegardes FTP.
  • Possibilité de compresser/décompresser des dossiers (également avec cryptage).
  • Possibilité de créer et synchroniser avec un "MagicProfile" : Le "MagicProfile" a exactement la même structure (avec les dossiers et les fichiers), mais les fichiers sont vides (le résultat n'occupera qu'un espace très réduit).

 

Inconvénients :

  • Ma foi, je n'en ai pas trouvé !

 

Je vous propose de découvrir ce logiciel. Je ne pourrai bien entendu pas développer toutes les fonctionnalités de "Tri-Backup", il me faudrait créer un site entier, mais avec ces quelques éléments d'information, vous serez à même de comprendre le fonctionnement du logiciel et de découvrir par vous-mêmes les nombreuses fonctionnalités que propose "Tri-Backup".

 

Lancez "Tri-Backup". Tapez votre mot de passe administrateur quand on vous le demandera. Une fenêtre proposant plusieurs menus s'affiche à l'écran. Cliquez sur "Créer une action" puis sur "Toutes les actions". Selon que vous avez une version Pro ou standard, vous pouvez déjà voir dans cette fenêtre toutes les actions programmées qu'il vous est possible de créer.

Toutes ces actions sont également disponibles et réparties dans les menus "Actions de base", les "Sauvegardes", les "Sauvegardes FTP" et les "Autres actions".

 

Le bouton "Quelle action choisir ?" permet d'accéder à une aide décrivant de manière succinte mais claire toutes les actions qu'il vous est possible de faire.

 

 

 

----

 

 

 

 

  • À la rubrique "Créer une action" il vous est donc possible de créer des actions sur mesure en fonction de vos besoins et préférences personnels. Pour créer une action, double-cliquez sur un type d'action ou utilisez le bouton " + Créer une action".
  • Vous trouverez à la rubrique "Actions programmées", toutes les actions programmées que vous avez créées à la rubrique "Créer une action". Vous pouvez lancer manuellement une action programmée à tout moment, que le déclenchement automatique de l'action soit activé ou désactivé (voir plus bas).
  • La rubrique "Actions immédiates" liste les dernières actions effectuées. Vous pouvez donc les ré-utiliser si besoin est. Il vous est également possible dans cette rubrique de créer certaines nouvelles actions immédiates, sans être obligé de les programmer.
  • La rubrique "Restauration" affiche les différentes options de restauration.
  • La rubrique "Outils" donne accès à un certain nombre d'outils complémentaires.
  • Vous pouvez accéder aux différentes actions immédiates, programmées ou de restauration, en vous servant des trois menus de la barre supérieure du logiciel. Vous pouvez également utiliser le menu "Actions" dans la barre du Finder.

 

 

 

Tout ceci peut vous paraître encore un peu confus dans le mode de fonctionnement, mais nous allons voir maintenant quelques exemples d'utilisation de "Tri-Backup" et vous allez vite comprendre comment fonctionne en fin de compte ce logiciel...

 

 

Opération de clonage

Double-cliquez sur "Copie démarrable". Dans la fenêtre qui s'affiche, indiquez le disque source, le disque de destination, donnez un nom (titre) à cette action et paramétrez éventuellement une exécution automatique.

NB : Préférant lancer ces opérations de clonage manuellement, j'ai choisi "Aucune".

Cliquez enfin sur "Enregistrer".

 

 

 

-----

 

 

 

 

Une fenêtre vous indique que vous venez de créer une nouvelle action et vous résume en quelques mots cette action. Il vous sera à tout moment possible de modifier cette action à la rubrique "Actions programmées".

Cliquez sur "Créer".

 

 

 

------------------------

 

 

 

 

 

Voilà, vous venez de créer votre première action programmée et celle-ci apparaît dans la liste des actions programmées. À tout moment, vous pouvez lancer cette action en la sélectionnant et en cliquant sur "Exécuter maintenant".

Comme dans cet exemple je n'ai pas choisi d'exécution automatique, préférant un lancement manuel, cette action est assortie d'un point rouge (pas d'exécution automatique). Si vous créez une action avec exécution automatique, cette action sera assortie d'un point vert (exécution automatique).

Il est toutefois possible de lancer manuellement une action, même si elle est sujette à exécution automatique.

Les deux boutons "Off" et "On" en bas de cette fenêtre permettent d'activer ou désactiver l'exécution automatique des actions sélectionnées dans cette fenêtre.

 

Vous pouvez modifier, dupliquer ou supprimer les actions en vous servant des boutons proposés dans cette fenêtre.

 

 

 

----

 

 

 

Opération de synchronisation

Cette fonction permet de synchroniser deux volumes ou deux dossiers, afin d'être sûr qu'ils soient bien identiques. La synchronisation compare le contenu de deux dossiers ou disques et affiche les différences (fichiers modifiés ou manquant). Attention : Cette action peut modifier le contenu des deux dossiers.

 

Je souhaite par exemple synchroniser le dossier "Photos perso" situé sur mon disque dur dans le dossier "Images" avec le dossier "Photos" situé dans le dossier "Dropbox" dans ma maisonnette. Je souhaite que cette synchronisation s'effectue tous les jours à 22h00.

Voici comment procéder...

 

Allez à la rubrique "Créer une action" et double-cliquez sur "Synchroniser deux dossiers". Dans la fenêtre qui s'affiche, sélectionnez les deux dossiers concernés par cette opération de synchronisation et indiquez "Chaque jour à 22h00" à la rubrique "Exécution automatique".

Cliquez enfin sur "Créer".

 

 

 

-----

 

 

 

 

Cette seconde action s'ajoute alors à la liste des actions programmées. Comme elle est sujette à une exécution automatique, elle apparaît avec un réveil vert. Là aussi je peux la lancer manuellement à tout moment en cliquant sur "Exécuter maintenant". Je peux également désactiver le déclenchement automatique en cliquant sur "Off".

 

 

 

----

 

 

 

 

 

Restauration avec "Tri-Backup"

Vous disposez de cinq types de restauration :

  • Restaurer avec une sauvegarde récente.
  • Restaurer un dossier bien défini.
  • Restaurer disque démarrable (depuis un clone).
  • Restaurer sauvegarde évolutive.
  • Restaurer sauvegarde "Time Machine".

 

 

 

----

 

 

 

 

Pour restaurer votre disque OS X principal depuis votre clone, il faut dans un premier temps re-démarrer votre Mac sur votre clone (car vous ne pouvez pas restaurer votre clone sur votre disque dur principal en ayant démarré sur ce disque dur principal).

La restauration du disque dur principal s'effectuera donc depuis le clone (logique).

 

Une fois redémarré sur votre clone, lancez "Tri-Backup" et double-cliquez sur "Restaurer disque démarrable" à la rubrique "Restauration".

Dans la fenêtre qui s'ouvre, sélectionnez votre clone à gauche et votre disque dur principal à droite.

Donnez un nom à cette action.

Allez ensuite dans les onglets "Déclenchement", "Options", "Filtres" et "Avant/Après" pour peaufiner ces réglages. Vous pouvez tout laisser comme tel, sauf si vous souhaitez paramétrer un déclenchement automatique, ce qui serait tout de même surprenant, car on ne lance une restauration que quand on en a besoin ponctuellement (et assez rarement heureusement).

Cliquez sur "Enregistrer".

 

 

 

-----------------

 

 

 

 

Cette action s'ajoute à son tour dans la liste des actions programmées.

 

À travers ces trois exemples, je pense que vous comprenez mieux comment fonctionne "Tri-Backup". Les actions programmées s’exécutent automatiquement, sans qu’il soit nécessaire que l’application "Tri-Backup" soit ouverte. Elles sont exécutées en tâche de fond grâce à "Tri-Backup Scheduler". Vous pouvez paramétrer "Tri-Backup Scheduler" dans les préférences du logiciel (en bas de la fenêtre des préférences).

 

 

 

 

-----

 

 

 

 

Ces réglages concernent le comportement de l’affichage en attente et lors de l’exécution des actions. Des réglages prédéfinis sont choisis par les trois boutons en haut de la fenêtre :

  • Discret (avec une intrusion minimale sur l’écran).
  • Standard (paramétrage intermédiaire).
  • Surveillance (si vous avec besoin de contrôler et de surveiller l’exécution d’une action).

 

À vous de paramétrer ensuite les réglages manuellement si vous préférez, en fonction de vos préférences, mais sachez que le paramétrage par défaut est amplement satisfaisant. Après avoir paramétré ces préférences, un petit logo "TRI-Backup" s'affiche dans la barre du Finder vous permettant d'accéder à un certain nombre de fonctions concernant vos actions programmées et le fonctionnenement du logiciel.

NB : Ne quittez pas "TRI-Backup Scheduler" sinon vos actions programmées ne pourront plus s'exécuter en tâche de fond.

 

"Super Duper !" : Ma préférence en matière de clonage

"Super Duper !" est à mon avis le meilleur outil actuellement pour réaliser un clone. Simple d'utilisation et peu onéreuse (un peu plus de 20 €), cette application vous permettra de réaliser des sauvegardes et des clones bootables sans aucune difficulté.

Certes "Super Duper !" présente moins de fonctions que "Tri-Backup", mais celles-ci seront déjà amplement suffisantes pour une utilisation "courante".

 

"Super Duper !" propose par ailleurs une fonction originale et inédite : le "bac à sable" ("Sandbox") ! Cette fonction permet de créer un disque réservé aux tests de logiciels ! Très pratique si vous testez régulièrement de nouveaux logiciels, des mises à jour système etc... Vous avez ainsi un disque de démarrage comportant des liens symboliques vers tous vos fichiers : vous y trouverez bien tous vos fichiers et toutes vos applications, mais en réalité ces derniers n'auront jamais bougé de votre partition OS X principale ! "Super Duper !" propose ainsi à tous les utilisateurs d'exploiter cette possibilité offerte par OS X et les systèmes UNIX : les liens symboliques.

Cette fonction étant vraiment réservée aux initiés, je ne la traiterai donc pas dans cette article. Je ne pense pas qu'elle vous soit d'une grande utilité.

 

"Super Duper !" est disponible ICI sur le site de Shirt-Pocket.

 

Avantages :

  • Une solution offrant les fontionnalités les plus courantes et indispensables.
  • Très facile à utiliser.
  • Possibilité de programmer les opérations.
  • Possibilité de mettre à jour ses clones.
  • Possibilité de réaliser des images-disques de sauvegarde.
  • Possibilité de réaliser des sauvegardes sur réseaux.
  • La fonction "bac à sable".
  • Parfaitement compatible avec la fonction restauration de "Utilitaire de disque".
  • Possibilité de stocker un système bootable sur le même volume utilisé par "Time Machine".
  • Possibilité de dupliquer vers un autre support des sauvegardes "Time Machine" enregistrées sur un volume devenu trop étroit.
  • "Super Duper" préserve les icônes personnalisées sur le volume de sauvegarde.

 

Inconvénients :

  • L'application n'est pas en français.

 

 

"Super Duper !" est un outil fort efficace tout en restant très simple dans son utilisation. Les fonctionnalités proposées sont de nature à satisfaire plus d'un utilisateur. En mode "non enregistré" vous pourrez déjà accéder à un certain nombre de fonctionnalités, mais je vous conseille tout de même d'acheter une licence (un peu plus de 20 €) pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités et notamment la possibilité de mettre à jour votre clone !

 

Lancez l'application "Super Duper !".

Dans la fenêtre qui apparaît, choisissez votre disque/partition source (votre partition OS X principale donc) dans le menu déroulant "Copy".

Dans le menu déroulant "to", choisissez le disque/partition cible. Dans le menu déroulant "Using", vous avez plusieurs possibilités :

  • "Backup - user files" : Cette fonction ne permet pas de créer de clones bootables. Permet de sauvegarder uniquement les fichiers de votre compte "utilisateur".
  • "Backup - all files" : Choisissez cette fonction pour réaliser un clone bootable. La copie sera intégrale et parfaitement similaire à l'originale.
  • Les deux autres fonctions "Sandbox" (bac à sable) sont particulières (voir plus bas).

 

 

 

---------------------------------

 

 

 

Avant de lancer l'opération de clonage/sauvegarde, cliquez préalablement sur le bouton "Options" afin de peaufiner le réglage de cette opération :

 

 

 

--------------------------------

 

 

 

Dans ces "options" vous avez accès à deux onglets :

 

Onglet "General"

Je vous conseille de cocher la case "Repair permissions on OS X". Ainsi "Super Duper !" réparera les autorisations sur OS X avant de réaliser l'opération de clonage/sauvegarde ! Ce n'est pas plus mal ainsi !

Dans le menu "During copy", vous avez le choix entre quatre fonctions :

  • "Erase Backup, then copy files from Macintosh HD" : Cette fonction efface le disque/partition cible avant de réaliser l'opération de clonage/sauvegarde. Choisissez cette fonction la première fois que vous réalisez votre clone. Ensuite, pour mettre votre clone à jour, vous choisirez la fonction "Smart update Backup from Macintosh HD".
  • "Smart update Backup from Macintosh HD" : Choisissez cette fonction pour mettre à jour votre clone/sauvegarde.
  • "Copy newer files from Macintosh HD to Backup" : les fichiers situés sur le disque cible sont remplacés par ceux du disque source SI (et seulement si) ces derniers sont plus récents.
  • "Copy different files from Macintosh HD to Backup" : cette fonction remplace les fichiers sur le disque cible si les fichiers sont différents sur le disque source (date, taille, métadonnées etc...).

 

NB : Ces deux dernières fonctions sont particulières et ne doivent pas être utilisées dans le cadre d'un clone bootable.

 

Le menu déroulant "On successful completion" vous demande ce que "Super Duper !" doit faire une fois l'opération de clonage/sauvegarde est réalisée :

  • "Do Nothing" : ne rien faire (optez pour ce choix).
  • "Restart from xxxx" : vous redémarrez alors sur le clone.
  • "Set xxxx as Startup Disk" : votre clone devient votre disque de démarrage par défaut.
  • "Eject xxxx" : vous ejectez le clone.
  • "Shut Down Computer" : Eteindre votre Mac.
  • "Sleep Computer" : Mettre votre Mac en veille.
  • "Quit SuperDuper" : Quitter "Super Duper !"

 

 

Onglet "Advanced" :

Laissez tout comme tel...

 

 

Programmation de vos opérations de clonage/sauvegarde

"Super Duper !" offre la possibilité de programmer aux dates et heures de votre choix les opérations de clonage/sauvegarde que vous souhaitez. Pour cela, cliquez sur le bouton "Schedule".

Cochez la case "On the following schedule" et programmez à votre guise (semaine, jour, heure).
Si vous cochez la case "When you connect Clone to your Macintosh", l'opération de clonage s'effectuera dès que le disque dur contenant votre clone sera connecté au Mac.

Vous pouvez enregistrer autant de programmations de sauvegarde/clonage que vous le souhaitez. Cliquez sur "OK" afin d'enregistrer vos programmations.

 

 

 

-----------------------------------

 

 

 

 

Comment restaurer avec "Super Duper !" ?

Si vous avez réalisé un clone bootable (c'est ce qu'il y a de mieux à faire), alors démarrez votre Mac sur ce clone, puis clonez le clone vers votre partition OS X principale ! Ce n'est pas plus difficile ! Redémarrez alors votre Mac sur votre partition OS X principale ! Tout est de nouveau en ordre !

 

"Carbon Copy Cloner" : Un outil performant pour faire un clone

Cette application n'est plus gratuite et coûte désormais 36 € (tout travail mérite salaire). "CCC" permet de cloner une partition OS X vers un autre volume. Ce clone sera lui aussi bootable ! Donc, en cas de pépin sur votre système OS X principal, il vous suffira de booter sur ce clone et vous pourrez aussi restaurer le système OS X d'origine en clonant le clone !

Bonne nouvelle, "CCC" permet également de mettre à jour le clone. L'intérêt de cette application est aussi de pouvoir restaurer que certains éléments de votre partition si vous le souhaitez.

 

"CCC" est disponible ICI.

 

Avantages :

  • Clone bootable, mise à jour du clone.
  • Chiffrage du volume de sauvegarde pour une meilleure protection des données.
  • Application sobre et fonctionnelle.
  • Possibilité de lancer des sauvegardes automatiquement en les programmant.
  • Permet de faire des sauvegardes en réseau, présente une interface plus fluide, offre la possibilité de stopper le processus en cours et même de le reprendre là où il avait été arrêté.
  • Possibilité de faire des restaurations.
  • Possibilité de créer un clone partiel.
  • Possibilité de créer un clonage incrémental.
  • Possibilité de faire des sauvegardes vers des images disques.
  • Possibilité de cloner la partition "Recovery HD" (une partition "Recovery HD" se trouve déjà par défaut sur votre disque source, à côté de votre volume OS X principal. "CCC" permet de cloner cette partition "Recovery HD" sur votre disque cible, à côté de votre clone ou de mettre cette partition à jour le cas échéant).
  • Possibilité de faire des programmations de sauvegardes.
  • "CCC" peut allumer votre Mac lui-même afin de réaliser les opérations de sauvegardes programmées, puis mettre votre Mac en veille, ou l'éteindre.

 

Inconvénients :

  • L'application est moins évidente à utiliser pour les profanes.

 

La nouvelle version 4 a été entièrement revue et propose de nouvelles fonctionnalités. Cette nouvelle version abandonne notamment l'option de copie en "mode bloc". L'option de copie en "mode fichier" s'est en effet révélée plus rapide et plus fiable.

 

Vous pouvez utiliser "CCC" pour réaliser des clones bootables (et même du clonage incrémental !), ou faire des sauvegardes incrémentales (ou non), ainsi que des opérations de synchronisations.

Vous pouvez également effectuer des opérations de sauvegardes entre des volumes distants sur un réseau domestique (via "Bonjour") et également faire des opérations de sauvegardes vers/depuis une image disque.

"CCC" permet également de faire des programmations.

 

 

 

Pour réaliser un clone bootable avec "CCC", procédez comme suit :

 

  • Lancez l'application "CCC".
  • Sélectionnez un volume à cloner à la rubrique "Source".
  • Choisissez un disque de destination à la rubrique "Destination".
  • À la rubrique "Planification", choisissez (ceci est facultatif) quand et avec quelle fréquence vous voulez que cette opération de clonage s'effectue automatiquement.
  • Dans le menu déroulant "Cloner", choisissez "Tous les fichiers".
  • Dans le menu "SafetyNet", placez le bouton sur "Off" (sinon tous les fichiers supprimés seront mis en cache).
  • Cliquez ensuite sur "Enregistrer". Cette tâche apparaît alors dans la barre latérale des tâches (à gauche).

 

Le prochain clonage sera effectué automatiquement le jour et à l'heure que vous aurez définis. Vous pouvez toutefois lancer manuellement une opération de clonage en cliquant sur "Cloner".

 

 

--------------

 

 

 

 

Le clonage peut prendre, depuis un peu moins de 5-10 minutes, si vous n'avez pas beaucoup de fichiers, à plus d'une heure. Il vous faudra donc être patient pour ce type d'opération.

Quand "CCC" a fini, vous pouvez rebooter sur votre clone.

Par la suite, vous pourrez mettre ce clone régulièrement à jour, évitant ainsi de re-commencer à zéro cette opération de clonage. Il suffit de procéder de la même manière pour mettre à jour le clone. Si le volume de destination contient déjà certains éléments du volume source, ces éléments seront mis à jour si nécessaire.

 

 

 

Pour réaliser un clone de la partition "Recovery HD" située par défaut sur votre disque source (ou mettre le clone de cette dernière à jour si nécessaire), afin que celle-ci soit également présente à côté de votre clone sur votre disque cible, procédez comme suit :

 

  • Sélectionnez votre volume "Clone" dans la colonne de gauche, en bas à la rubrique "Volumes".
  • Dans la fenêtre qui s'ouvre, vérifiez si à la ligne "Recovery HD" apparaît bien "El Capitan". Si vous n'avez pas de partition "Recovery HD" sur votre clone, ou si celle-ci (comme dans mon exemple ci-dessous) n'est pas à jour (présence d'une partition "Recovery HD" pour "Yosemite" et non pour "El Capitan"), alors utilisez "CCC" pour mettre à jour/créer une partition "Recovery HD" sur votre clone.

 

 

-------------

 

 

  • Cliquez sur le bouton "Recovery HD... " en-bas de la fenêtre. Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur "Restaurer Recovery HD" :

 

---------------------------------

 

 

 

NB : Il n'est pas du tout obligatoire de cloner cette partition "Recovery HD", dans la mesure où si vous disposez déjà d'un clone bootable, vous n'aurez sans doute pas un réel besoin d'avoir en plus une partition "Recovery HD" sur le disque cible. Toutefois, cette partition "Recovery HD" est indispensable si vous activez "FileVault" et/ou si vous utilisez le service "Localiser mon Mac" de "iCloud". En cas de démarrage, et d'utilisation du clone comme volume de travail, il vous sera en effet nécessaire de disposer de ce clone de la partition "Recovery HD" si vous utilisez "FileVault" et/ou "Localiser mon Mac" depuis votre clone OS X.