OS X et Kernel Panic
Bon à savoir, pas à subir

Top

Peut-être avez vous déjà entendu parler de "Kernel Panic" sous OS X ? Peut-être pas ? Toujours est-il que cette notion de "Kernel Panic" est pour la plupart des utilisateurs Mac sous OS X une notion très floue, voire difficilement perceptible et compréhensible...
Un "Kernel Panic" ("Panique du noyau" en anglais) est en fait un... plantage sous OS X !!! Si, si, même si OS X est un système robuste et souvent décrit comme implantable, et bien il faut que vous le sachiez : OS X peut planter ! Certes, ces plantages n'ont plus vraiment grand chose à voir avec les plantages sous OS 9.... Raison de plus pour s'informer d'un peu plus près sur ces "paniques du noyau" !
Qu'est-ce qu'un "Kernel Panic" ? Comment se présente-il ? Quelles en sont les causes ? Peut-on l'éviter ? Autant de questions, auxquelles je vais (sans trop entrer dans les détails non plus, car c'est assez complexe) essayer de répondre ici même.

Qu'est ce qu'un "Kernel Panic"

OS X, le système d'exploitation UNIX d'Apple apporte une nouvelle gestion de la mémoire (voir l'astuce "La mémoire d'OS X"). Dans ce système, les ressources (attribution de temps processeur et allocation de mémoire notamment) sont attribuées et distribuées par le noyau. En fait, sous OS X on parle plutôt de "micro-noyau" et plus exactement de "micro-kernel Mach 3". Pour résumer de façon simpliste, disons que ce "micro-kernel Mach 3" est le coeur du système sur lequel toutes les autres couches vont venir s'empiler.

 

À la différence d'un kernel normal (Linux par exemple), le micro-noyau sous OS X n'inclut aucun driver en son sein ! Il s'agit d'une version modifiée et optimisée par Apple pour ses machines. Sous OS X, le micro-noyau est très lié à la couche FreeBSD. Ce noyau veille sur ce qui se passe, et il est impossible qu'un logiciel ou n'importe quelle "tâche" résidant en mémoire puisse écrire dans une autre zone mémoire que celle que lui a attribué le noyau. Les erreurs que nous avions hélas l'habitude de rencontrer assez souvent sous OS 9 et précédents (les fameuses "erreurs bus", "erreurs type 2, type 11"... font désormais partie d'un passé révolu ! Et tant mieux..... mais elles sont remplacées par les "kernel Panic" sous OS X ! Toutefois, ces "Kernel Panic" sont (du moins c'est ainsi qu'elles devraient l'être) extrêmement rares sous OS X.

 

Que se passe t-il quand un "kernel Panic" survient ? L'ordinateur est paralysé : le noyau "panique" sans s'en cacher... Bref il perd le nord et ne peut plus poursuivre son rôle. Le phénomène de "kernel Panic" est bien connu du monde Unix. Il peut être dû à une erreur de programmation du noyau ("kernel", véritable coeur du système). Souvent, le "noyau paniquera" parce qu'un élément étranger perturbera la zone de mémoire que le noyau utilise, exploitant malencontreusement un brèche laissée ouverte par les programmeurs. Un "Kernel Panic" est donc une erreur fatale du système et la seule solution est de redémarrer l'ordinateur !!

À quoi reconnaît-on un "Kernel Panic" ?

Sous OS X, cette fenêtre d'information apparaît subitement à l'écran :

 

 

 

----------------------------

 

 

Ne soyez pas surpris la première fois par l'apparition soudaine de cette fenêtre ! Bienvenue au club ! C'est un "Kernel Panic" !

Attendez quelques secondes et votre ordinateur re-démarrera automatiquement.

 

Quelles sont les causes d'un "Kernel Panic" ?

Par définition, un "kernel Panic" n'est pas une chose normale sous OS X, car cela cache évidemment un dysfonctionnement au coeur du système. Ceci étant, il est vraissemblable que la plupart d'entre nous a déjà vécu un "Kernel Panic"... S'il vous arrive d'avoir un "Kernel Panic" une fois tous les trois ou six mois, alors pas de quoi "paniquer"... Redémarrez et puis c'est tout ! Il n'y a pas de quoi fouetter un chat.... Sans doute avez vous commis une fausse manipulation sans même vous en être rendu compte.... (Par exemple avoir débranché un disque dur externe Firewire alors qu'il était actif...). Par contre, si vous êtes confronté à des "Kernel Panic" à répétition, alors là je vous conseille d'agir pour en détecter les causes, car visiblement "quelque chose cloche" et vous avez un "sacré pépin" avec votre noyau !

 

Les causes d'un "Kernel Panic" peuvent être malheureusement très nombreuses et d'origine matérielle (plus rare) ou logicielle (une application mal écrite, buggée, corrompue etc... ou parfois même incompatible avec OS X !). Par expérience, les principales causes de "Kernel Panic" sont les suivantes :

 

CAUSES MATÉRIELLES

Barrettes de RAM défectueuses ou de mauvaise qualité :

Souvent, pour gagner deux francs six sous, on recherche sur Internet ou je ne sais trop où, des barrettes de RAM les moins chères possibles, mais souvent au détriment de la qualité ! Une barette non conforme aux spécifications d'Apple ou défectueuse peut être la cause de "Kernel Panic" à répétition. Achetez toujours de la RAM certifiée compatible Apple ! Elle n'est pas forcément plus chère que d'autres...

 

Pour vérifier l'état de vos barettes de RAM, vous pouvez utiliser "Drive Genius", "xScan" ou "TechTool Pro" qui proposent des tests de RAM. Faites également des essais en retirant temporairement une barette pour voir ce que ça donne....

 

Problème de périphériques :

Là aussi, certaines connections périphériques USB ne sont pas toujours très stables et peuvent provoquer des "kernel Panic". Essayez dans ce cas de déconnecter vos périphériques, puis de les connecter un par un afin de trouver le coupable ! Essayez toujours de brancher vos périphériques en premier lieu dans les deux ports USB de votre ordinateur et, si vous avez plus de deux périphériques (c'est souvent le cas), optez pour un hub USB de bonne qualité ! (ceci est très important). De préférence, choisissez également un hub muni de son propre bloc d'alimentation électrique ! Certes il vous faudra le brancher et donc avoir "encore" un fil qui pendouillera derrière votre bureau, mais votre Mac et OS X ne s'en porteront que mieux !

 

Il s'agit là des deux principales causes matérielles pouvant provoquer des "Kernel Panic" sur un ordinateur "en bonne santé" sous OS X.

 

CAUSES LOGICIELLES

Une application mal écrite, pas toujours très compatible avec OS X, ou parfois même "corrompue" peut également provoquer des "Kernel Panic". Faites donc toujours attention à ce que vous installez sur votre ordinateur et, si possible, notez quelque part ce que vous installez/désinstallez et les dates de ces opérations. Ainsi, si une application se révèle être plantogène et si vous constatez de nombreux "Kernel Panic", vous pourrez alors facilement repérer le coupable et le désinstaller illico presto de votre Mac !

 

En fait, en matière logicielle, les cas de "Kernel Panic" peuvent être multiples et il m'est donc impossible de vous les cataloguer ici même. L'important est de bien déterminer quelles sont les origines de ces "Kernel Panic". Si vous avez réussi à découvrir quelle application est fautive, essayez tout d'abord de la désinstaller puis de la réinstaller (il se peut qu'un élément de cette application soit corrompu). Si cela ne s'avère pas bénéfique, alors mieux vaut désinstaller l'application....Et attendre une mise-à-jour "mieux ficelée".

 

Enfin, il se peut aussi que ce soit le système OS X lui-même qui soit trop endommagé (pour diverses raisons plus ou moins indépendantes de votre fait) : À force de vouloir jouer l'apprenti sorcier sur OS X par exemple.... Evitez notamment de vous logger en "root" pour bidouiller dans votre système, et éviter aussi de déplacer ou renommer les dossiers "Système" ou "Bibliothèque" par exemple... Ne touchez pas au dossier "système".

Si vous pensez que votre "Kernel Panic" est du à un problème système, voici comment résoudre le problème :

 

Si vous avez récemment modifié un fichier système, réinstallez OS X.

Si vous avez connaissance d'avoir déplacé ou renommé un fichier ou dossier système d'OS X, vous devez alors réinstaller OS X. Le simple fait de remplacer l'élément n'est pas suffisant dans ce cas.

Si vous n'avez modifié aucun fichier, ni dossier système d'OS X, essayez les procédures suivantes :

1) Redémarrez votre ordinateur. La plupart du temps, un "kernel panic" correspondant à un événement isolé, le redémarrage suffit.

2) Si l'ordinateur ne redémarre pas, redémarrez l'ordinateur en maintenant la touche "X" enfoncée. Vous forcez ainsi l'ordinateur à démarrer à l'aide de votre système OS X. Si l'ordinateur démarre, relâchez la touche "X". Allez dans "Préférences Système", puis "Démarrage". Assurez-vous que le volume OS X est sélectionné.

3) Si vous ne parvenez pas à démarrer avec la touche "X", redémarrez en maintenant la touche "Option" (alt) enfoncée. Lorsque les icônes commencent à apparaître au centre de l'écran, relâchez la touche "Option". Sélectionnez le volume OS X puis cliquez sur la flèche vers l'avant pour poursuivre le démarrage. 4) Réinitialisez la mémoire PRAM : Eteignez votre ordinateur puis redémarrez-le en maintenant enfoncé les touches Commande (Pomme) + Option (alt) + P + R. Lorsque vous entendez le son de démarrage pour la deuxième fois, relâchez les touches. Allez dans "Préférences Système", puis "Démarrage". Assurez-vous que le volume OS X est sélectionné.

NB : la réinitialisation de la mémoire PRAM risque de changer certains réglages et préférences système. Utilisez ensuite "Préférences Système" pour restaurer vos réglages.

 

Enfin, je vous conseille d'entretenir régulièrement votre système OS X... Là aussi, cela peut vous mettre à l'abri de "kernel Panic" !

 

Cas particulier : "Kernel Panic" au démarrage de l'ordinateur

Voici, pour terminer, cette astuce consacrée au "Kernel Panic", une information très importante qui concerne ceux d'entre vous qui sont confrontés (heureusement c'est assez rare) à un "Kernel Panic" dès l'ouverture de l'ordinateur... Ce qui est plutôt très délicat comme situation.

 

Si lors du démarrage d'OS X, vous voyez soit une icône brisée ou ce logo (voir figure ci-dessous), ou si vous avez dès le démarrage un "kernel Panic", alors vous êtes dans une situation très délicate et ceci va vous intéresser :

 

 

 

------------

 

 

Certains dossiers et éléments du système OS X sont invisibles lorsque le démarrage s'effectue à partir d' OS X. C'est notamment le cas de "mach_kernel". Ils s'affichent normalement si vous faites appel à un logiciel permettant de visualiser ou de supprimer des fichiers invisibles. Abstenez-vous de supprimer, de déplacer et de renommer des dossiers ou des fichiers système OS X, visibles ou non. Vous risqueriez d'entraver le démarrage d' OS X et de provoquer des dysfonctionnements.

 

Voici des exemples d'éléments situés à la racine du volume de démarrage OS X, à ne pas supprimer ni déplacer :

 

"mach_kernel" (fichier invisible)

"Applications" (dossier visible)

"automount" (dossier invisible)

"Bibliothèque" (dossier visible)

"Système" (dossier visible)

"Utilisateurs" (dossier visible)

 

Les symptômes décrits plus haut peuvent se produire même si l'emplacement de ces fichiers et dossiers est correct. Dans ce cas essayez cette solution :

 

  • Zapper la NVRAM et la PRAM

Cette manoeuvre permet de remettre à zéro, vider et réinitialiser la mémoire tampon PRAM et NVRAM du Mac. Pour ce faire, redémarrez votre ordinateur et dès que vous entendez le fameux son de démarrage, appuyez de suite et en même temps sur les touches "alt" + "Pomme" + P" + "R" (il faut enfoncer ces touches avant l'apparition de l'écran gris). Maintenez ces touches enfoncées jusqu'à ce que vous entendiez de nouveau le son de démarrage ! Relâchez alors ces touches !

NB : Cette opération peut modifier certains paramétrages système, comme le volume ou la vitesse de la souris. Il vous faudra donc à nouveau reparamétrer ceci en vous rendant dans "Préférences système".

 

Si cette première opération n'est pas suffisante, alors re-démarrez votre ordinateur tout en maintenant la touche "X" enfoncée. Cela doit normalement provoquer le démarrage sous OS X. Si c'est le cas, alors rendez vous dans "Préférences système" et vérifiez simplement que dans le tableau de bord "Démarrage", c'est bien votre partition "OS X" qui est sélectionnée !

 

Si toutes ces manoeuvres ont été vaines, alors il ne vous reste plus qu'à tout initialiser et à réinstaller de nouveau OS X !