Initialiser, formater et partitionner le disque dur
Des notions importantes à bien connaître, notamment avant de procéder à une (ré)-installation de YOSEMITE

Top

Vous trouverez sur cette page toutes les informations nécessaires et utiles pour vous permettre de préparer votre (ou vos) disque(s) dur(s) à recevoir OS X et vos fichiers personnels. Nous découvrirons dans un premier temps "Utilitaire de disque", fourni avec "OS X", puis "iPartition" qui permet d'ajouter/supprimer et de re-tailler des partitions "à la volée" (sans avoir besoin d'initialiser).

Avant-propos

Avant de vous présenter ces trois outils, voici quelques notions à bien comprendre :

 

  • "Initialiser" signifie que vous allez effacer tout le contenu de votre disque dur. Autrement dit, une fois initialisé, votre disque dur sera vierge ! Autant vous dire qu'il est donc vivement recommandé de sauvegarder préalablement vos fichiers sur des supports amovibles (CD, DVD ou clé USB par exemple, ou même un disque dur externe), afin de pouvoir les réinstaller par la suite... Une fois votre disque dur effacé, il ne sera plus possible de revenir en arrière... Faites alors très attention ! Vous pouvez initialiser tout votre disque dur ou seulement une partition de celui-ci.
  • "Formater" signifie que vous allez donner à ce disque dur un certain "format". Vous avez le choix entre plusieurs formats. Je vous conseille le format "Mac OS étendu" ou "Mac OS étendu journalisé" (voir article concernant la "journalisation" sur le site, à la page "Entretien"). YOSEMITE propose également le formatage "Sensible à la casse" (journalisé ou non). Cette option permet notamment à "Spotlight" de faire la distinction entre les lettres majuscules et les lettres minuscules, et ainsi le système ne traitera donc pas de la même façon les données ou les commandes selon qu'elles sont entrées en majuscules ou en minuscules. Personnellement je trouve que cette option de formatage peut s'avérer un handicap à la longue.... À vous de bien réfléchir si cette option peut vous être bénéfique ou non....
  • "Partitionner" signifie que vous allez "saucissonner" votre disque dur en plusieurs morceaux indépendants. Ainsi, si vous partitionnez votre disque dur de 1 To en 2 partitions de 500 Go, c'est comme si vous aviez, en quelque sorte, 2 disques durs de 500 Go ! Et au lieu de voir une icône de disque dur sur votre bureau, vous en aurez 2 !!!. Vous pouvez bien sûr régler la taille de vos partitions en fonction de leurs destinations.
    Quels sont les avantages d'un partitionnement ? Tout d'abord, cela vous permettra par exemple d'installer OS X sur une partition et de vous faire une partition par exemple pour du stockage de fichiers, des fichiers vidéo volumineux et enfin pourquoi pas se faire une autre partition destinée à vos travaux d'encodage vidéo ?
    Autre avantage, si par exemple vous devez un jour réinstaller OS X, vous ne serez plus obligé d'effacer tout votre disque dur : Il vous suffira tout simplement d'effacer la seule partition OS X... Quel gain de temps ! Tous vos autres partitions seront déjà prêtes à l'emploi !!
    Autre avantage, vous pourrez créer une partition sur un disque dur externe pour y loger un clone de votre volume OS X principal, et ainsi démarrer sur ce clone pour utiliser vos logiciels d'optimisation et d'entretien (Comme "TechTool Pro", "Drive Genius" ou "Disk Warrior"...) depuis cette autre partition pour soigner les bobos de votre système OS X installé sur le disque dur principal. Vous allez aussi pouvoir utiliser ce clone pour réinstaller OS X YOSEMITE (voir page "Installer").
    Vous pouvez également partitionner un gros disque dur externe en deux partitions : une partition pour le clone, l'autre pour "TimeMachine".
    NB : Il est préférable d'installer un clone sur une partition d'un autre disque dur que celui où se trouve votre partition OS X principale (un disque dur externe USB 2 par exemple, voire Thunderbolt si votre Mac est compatible).
    Bien entendu, il n'est pas indispensable, ni même impératif de partitionner ses disques durs, c'est juste une possibilité intéressante qui nous est proposée par APPLE et OS X et qui peut faciliter l'utilisation de son Mac au quotidien. À vous de voir si cela peut vous être utile et d'organiser votre espace de travail comme bon vous semble. C'est vous qui décidez. Certains "puristes" vous déclareront peut-être que "partitioner" est devenu inutile et obsolète sur OS X, mais ces allégations sont dénuées de bon sens.

 

Bien que ces termes soient un peu "techniques" à première vue, vous allez vite vous rendre compte qu'initialiser, formater et partitionner un disque dur sont en réalité des opérations fort simples....

 

À propos des disques durs SSD

Les disques SSD (Solid State Drive) utilisent de la mémoire flash qui permet d'obtenir des performances et une résistance bien supérieures. Les disques SSD sont nettement plus rapides que les disques durs USB, Firewire ou Thunderbolt. Les disques SSD sont toutefois plus onéreux, même si les prix sont nettement plus attractifs depuis quelques mois (il faut désormais compter moins de 300 € pour un disque dur SSD de 512 Go). Par ailleurs, même si YOSEMITE gère le TRIM (TRIM est une commande qui permet à un système d’exploitation d'indiquer à un contrôleur de disque de type mémoire flash (SSD) quels blocs de données ne sont plus utilisés et peuvent donc être effacés. Cette commande améliore les performances d'accès aux disques SSD), cette gestion est bridée sous OS X afin de n'accepter que les disques SSD installés par Apple (qui sont bien plus chers). Pour les disques SSD non installés par Apple, il convient d'activer le TRIM avec "Trim Enabler" par exemple.

 

Cette procédure d'activation du TRIM est un peu plus complexe sous YOSEMITE. En effet, APPLE a introduit une nouvelle sécurité dans 10.10 dénommée Kext Signing (contrôle d'intégrité des extensions). Autrement dit, si YOSEMITE repère qu'une extension kernel a été modifiée, il ne la chargera pas. Autrement dit, pour activer le TRIM sur les SSD non Apple, il est nécessaire sous YOSEMITE de lancer deux fois TRIM Enabler : la première fois pour désactiver cette procédure de Kext Signing, la seconde fois pour activer effectivement le TRIM. C'est un peu plus compliqué, mais heureusement on pourra donc toujours activer le TRIM sous YOSEMITE.

 

NB : Une fois le TRIM activé, surtout ne procédez pas à une réinitialisation de la PRAM/NVRAM, car vous ne pourriez plus re-démarrer votre Mac. En effet le réglage du contrôle des extensions étant stocké dans la PRAM/NVRAM, un reset de celle-ci provoquerait une réactivation du contrôle et donc un rejet de l'extension modifiée. Si vous avez besoin de réinitialiser la PRAM/NVRAM sur votre Mac, pensez bien à désactiver le TRIM (avec TRIM Enabler) sur votre Mac AVANT de procéder à cette réinitialisation. Vous pourrez activer de nouveau le TRIM après la réinitialiation de la PRAM/NVRAM.

 

 

 

Comment initialiser, formater et partitionner son disque dur avec "Utilitaire de disque" ?

Découvrons dans un premier temps l'application "Utilitaire de disque", qui vous permettra d'initialiser (effacer), de formater et éventuellement (si vous en avez envie, car ce n'est pas obligatoire) de partitionner votre disque dur.
Depuis LION, il n'y a plus de DVD d'installation OS X. Vous ne pourrez donc plus démarrer votre Mac sur un DVD d'installation OS X pour ce type d'opération. L'installateur de YOSEMITE est en effet téléchargé sur Mac App Store (voir page "Installer" sur ce site).

Comme vous êtes obligé de démarrer sur un AUTRE volume pour pouvoir initialiser, formater, voire partitionner votre disque dur principal, la meilleure solution est donc INCONTESTABLEMENT de démarrer sur votre clone (je vous conseille donc vivement de faire un clone - Voir ICI sur ce site), voire un autre volume sous OS X.


NB : Démarrer le Mac sur la partition "Recovery HD" permet certes de lancer "Utilitaire de disque" pour procéder à des réparations mineures, mais il vous sera totalement impossible de procéder à un partitionnement de votre disque dur principal, car cette partition "Recovery HD" se trouve aussi sur votre disque dur principal. Dans cette astuce nous ne parlerons donc plus de cette partition "Recovery HD" qui est loin d'être un outil satisfaisant (voir ICI pour plus d'infos sur cette partition "Recovery HD").
Si vous vous êtes confectionné une clé USB bootable d'installation d'OS X YOSEMITE, il est également possible de démarrer votre Mac sur cette clé pour initialiser, formater et partitionner son disque dur.

Ne possédant pas une telle clé USB et privilégiant avant tout l'utilisation d'un clone, je poursuivrai cet exposé en prenant uniquement appui sur l'utilisation d'un clone.

 

RAPPEL :
- Démarrez sur votre clone si vous comptez initialiser (voire partitionner si vous le souhaitez) le disque dur principal, puis installer OS X sur ce disque dur principal initialisé (voire partitionné) en utilisant l'installateur d'OS X YOSEMITE présent dans le dossier "Applications" de votre clone.

- Démarrez sur votre clone si vous comptez initialiser (voire partitionner) le disque dur principal, puis cloner le clone en retour vers votre disque dur principal initialisé (voire partitionné).

 

Voici comment initialiser, formater et partitionner un disque dur (tout se fait en réalité en même temps).

  • Démarrez bien sûr IMPÉRATIVEMENT votre Mac sur votre clone.
  • Lancez "Utilitaire de disque"qui se trouve dans le dossier "Applications"/"Utilitaires" de votre clone.
  • Ce logiciel se lance et une fenêtre comme celle ci-dessous va s'ouvrir à l'écran :

 

 

 

----------------

 

 

 

 

Vos disques durs interne(s) et externe(s) et leurs partitions apparaissent dans la colonne de gauche.

Sélectionnez alors le disque dur que vous souhaitez initialiser, formater et partitionner en cliquant simplement une seule fois sur l'icône du disque concerné dans cette colonne de gauche (*). Les caractéristiques du disque apparaissent alors en bas de cette fenêtre.

(*) Rappel : vous ne pourrez pas initialiser tout le disque dur sur lequel vous avez démarré... mais uniquement les autres partitions que celle de démarrage (si partitions il y a).

 

Cliquez ensuite sur l'onglet "Partitionner".

 

  • Une nouvelle fenêtre apparaît alors à l'écran :

 

 

----------------

 

 

 

C'est dans cette fenêtre que vous allez entrer toutes les informations relatives au formatage et au nombre de partitions que vous désirez, ainsi qu'à leurs tailles respectives :

 

"Schéma de partition"

Dans le menu déroulant ("Actuel"), indiquez le nombre de partitions que vous voulez (Pour des infos complémentaires, voir pages "Installer" et "Optimiser" de ce site). Vous êtes libre de décider librement en la matière et de vous créer (ou non) le nombre de partitions que vous souhaitez. Après avoir déterminé dans ce menu déroulant le nombre de partitions que vous souhaitez, celles-ci apparaissent alors dans la petite fenêtre située juste en-dessous. Par défaut, vos partitions n'ont pas de nom et sont de tailles égales... Rassurez-vous, on va modifier cela de suite...

NB : Il est également possible (si la place disponible sur le disque dur est suffisante) d'ajouter une (ou plus) nouvelle partition au schéma de partition actuel de votre disque dur, donc sans initialiser le disque dur, en cliquant sur le bouton "+".

 

"Informations de la partition"

Sélectionnez, justement dans cette fenêtre des partitions fraîchement créées, la première de celles-ci en cliquant une fois dessus pour la griser. Dans la rubrique "Informations de la partition", indiquez le nom de cette partition ("Nom"), par exemple "OS X", son Format (Choisissez le format "Mac OS étendu (journalisé)", c'est-à-dire le format HFS+) et sa taille.

Renouvelez cette opération pour chacune de vos différentes partitions. Notez également, que vous pouvez, dans la fenêtre des partitions, jouer avec les curseurs situés entre chacune des partitions pour augmenter ou diminuer la taille de ces dernières.

Sous OS X, il est même possible de modifier à la volée la taille d'une partition. En effet, si vous souhaitez modifier la taille d'une partition sur un de vos disques durs, il vous est possible de le faire sans l'initialiser (donc en conservant toutes les données y figurant). Vous pouvez ainsi diminuer la taille d'une partition pour en insérer une nouvelle dans l'espace libre ainsi créée. Toutefois, il y a quelques limitations : il est par exemple impossible d'agrandir une autre partition qui pourrait profiter de la place libérée par la première. Il faudrait pour cela déplacer la place libre, chose impossible à faire avec "Utilitaire de disque". Personnellement, je préfère de loin utiliser "iPartition" pour ce genre d'opération, car ce logiciel est bien plus souple, offre plus de possibilités et est moins "expéditif" (voir ci-dessous).

 

Vous avez terminé ? Un nom, un format et une taille ont été donnés à chacune de vos partitions ? Alors cliquez simplement sur le bouton "Appliquer" en bas à droite. Ca y est ! Félicitations ! Votre disque dur est à présent initialisé, formaté et partitionné ! Les icônes de vos partitions apparaissent alors sur le Bureau. Celles-ci sont bien entendu complètement nues ! Pas un seul fichier à l'horizon.

 

IMPORTANT !

Attention, si vous partitionnez votre disque dur (notamment s'il s'agit d'un disque dur externe), il est très important de bien choisir le schéma de partition adapté, sinon l'installation d'OS X devient impossible. Cliquez sur le bouton "Options". Cette fenêtre apparaît :

 

 

 

------------------------------------------

 

 

 

 

Choisissez impérativement "Tableau de partition GUID". Le schéma de partition "Carte de partition Apple" est réservé à l'installation d'OS X (10.5 et antérieurs) sur les anciens Mac PPC (G3, G4 et G5).

 

Le menu "Partition" / "Modifier la carte de partition" du logiciel "iPartition" (voir plus bas) est très utile, car il permet de modifier la carte de partition de votre disque dur ("Carte de partition Apple" vers "GUID" par exemple), sans être obligé de re-formater le disque. Si votre disque dur est en table de partition Apple et que vous ne voulez pas l'initialiser pour passer en tableau de partition GUID, utilisez ce logiciel (mais il est payant).

 

Pour plus d'infos à ce sujet, lire ICI (docs Apple).

 

 

Et maintenant ? Qu'est-ce que je fais ?

Bonne question ! Souvenez vous que votre disque dur est vierge, et que vous "fonctionnez" sur votre clone (puisqu'aucun système n'est installé sur votre disque dur principal). Vous comprenez maintenant la nécessité de démarrer IMPÉRATIVEMENT sur un autre disque dur (le clone en l'occurence) ? Comment auriez-vous pu sinon initialiser, formater et partitionner votre disque dur ? Vous n'alliez quand même pas scier la branche d'arbre sur laquelle vous étiez assis (Cela aurait de toute façon été impossible... Les "Mac" ne sont pas fous !).

 

Quittez l'application "Utilitaire de disque" et procédez soit à la réinstallation de YOSEMITE en lançant l'installateur d'OS X YOSEMITE présent dans votre dossier "Applications" (s'il est absent, il faudra alors le télécharger à nouveau sur Mac App Store), soit au clonage en retour du clone vers votre disque dur principal si vous aviez décidé de procéder à cette opération.

 

Si vous procédez à une réinstallation, choisissez bien entendu le disque dur ou la partition destiné(e) à recevoir OS X YOSEMITE lorsque l'installateur vous demandera le volume/partition de destination (suivez de nouveau les directives proposées page "Installer" sur ce site).

 

 

Peut-on ajouter/supprimer ou redimensionner ses partitions sans initialiser ?

Comme je l'indiquais un peu plus haut, sous YOSEMITE, il est possible de modifier à la volée la taille d'une partition. Toutefois, les limitations sont trop nombreuses et la méthode manque vraiment de souplesse. Personnellement, je préfère utiliser "iPartition" pour ce genre d'opération, car ce logiciel est bien plus souple, offre plus de possibilités et est moins "expéditif".

"iPartition" est payant, mais il est en français et son utilisation est assez simple et ne devrait pas vous poser de souci majeur.

 

  • "iPartition" (ce logiciel coûte 41,25 € et est disponible ICI)

 

NB : Attention, bien qu'il soit possible avec ce logiciel de modifier le nombre et la taille de ses partitions "à la volée", sachez tout de même qu'il est bien évidemment impossible de faire ces opérations sur le volume sur lequel vous avez démarré ! Il est donc indispensable, dans ce cas, de démarrer sur un disque dur externe. Là encore, le clone apparaît comme un allié précieux.

 

Afin déviter toute perte de données en cas de plantage (on ne sait jamais) ou de problème quelconque, je vous recommande bien entendu d'avoir une sauvegarde à jour de tous vos fichiers !

 

Voyons d'un peu plus près tout cela...

 

Ce logiciel m'a donné (jusqu'à ce jour) toute satisfaction. "iPartition" est désormais également localisé en langue française. "iPartition" peut être utilisé aussi bien sur les partitions HFS, HFS+, journalisé ou non, sensible à la casse ou non. Par ailleurs, la version 3 permet également de modifier la taille des partitions formatées en FAT et en NTFS. Elle permet en outre de modifier la taille des partitions "Boot Camp".

 

Lancez le logiciel et tapez votre mode de passe dans la première fenêtre qui apparaît à l'écran.

 

 

Création d'une nouvelle partition

Assurez-vous bien entendu que vous avez suffisamment d'espace disque disponible ! Si ce n'est pas le cas, lisez d'abord le paragraphe en dessous permettant de retailler les partitions, afin de créer de l'espace disque suffisant en augmentant la taille de celui-ci (en diminuant la taille d'une ou plusieurs de vos partitions présentes sur le disque dur).

 

Sélectionnez un disque dans la colonne de gauche.

Allez dans le menu "Partition" et sélectionnez "Nouvelle", ou bien cliquez sur le bouton "Nouvelle Partition". Cette fenêtre s'ouvre :

 

 

 

 

----

 

 

 

Remplissez cette fenêtre à votre convenance :

  • "Nom" : donnez un nom à cette nouvelle partition.
  • "Type" : HFS (Mac OS /Mac OS étendu).
  • "Taille" : Si vous sélectionnez "Aussi large que possible", "iPartition" cherchera la zone d'espace disque disponible la plus grande pour y créer cette nouvelle partition. Si vous choisissez autre chose, alors "iPartition" cherchera alors simplement un endroit pour y loger la partition, sans que cela soit forcément la zone la plus grande.
  • Le menu "Emplacement" permet de choisir l'endroit exact où "iPartition" doit créer la nouvelle partition. Vous pouvez ainsi décider de placer la nouvelle partition avant ou après telle ou telle autre partition sur votre disque dur, au début ou à la fin du disque dur...

 

En règle générale, à moins que vous n'ayez des desiderata bien précis, je vous conseille tout simplement de choisir "Aussi large que possible" et "Où elle peut être". Si vous voulez formater cette nouvelle partition immédiatement après sa création, cochez la case "Formater cette partition" (la partition sera formatée selon le format indiqué dans le menu déroulant "Type").

  • Cliquez sur le bouton "OK" .

 

 

Redimensionner une partition

Rien de plus simple ! Et cela fonctionne à merveille !

Dans la fenêtre principale de "iPartition", sélectionnez dans la colonne de gauche le disque dur concerné (autre que le disque de démarrage bien entendu) et sur la représentation graphique de votre disque dur qui s'affiche (voir ci-dessous), il suffit de redimensionner manuellement (avec votre souris) la partition à modifier : cliquez sur la partition concernée, puis servez vous du "contour" pour agrandir/rétrécir telle ou telle partition.

 

Vous n'avez pas de crainte à avoir, vous pouvez réduire la taille d'une partition sans risquer de supprimer les données qui s'y trouvent. Si par exemple une partition de 300 Go contient 100 Go de données, vous pourrez réduire cette partition au maximum à 100 Go. Toutefois, je vous conseille de laisser tout de même un peu de marge. Vous pouvez également utiliser l'inspecteur pour modifier une partition.

 

Cliquez sur "Lancer" pour lancer l'opération.

NB : Attention, ces opérations durent un "certain temps" ! N'interrompez SURTOUT PAS pas la procédure en cours de route !

 

 

 

 

----

 

 

 

Formater une partition
  • Allez dans le menu "Formater" dans "Partition".
  • Dans la fenêtre qui s'ouvre, re-donnez un nom à la partition ("Nom du volume"), choisissez le format ("Type de système de fichier") et les options éventuelles : "Activer la journalisation" (cochez cette case si vous voulez activer la journalisation) et "Sensible à la casse" (cochez cette case si vous voulez opter pour un format sensible à la casse).
  • Cliquez sur le bouton "OK".

 

Le menu "Carte de partition" / "Modifier la carte de partition" est très utile, car il permet de modifier la carte de partition de votre disque dur ("Carte de partition Apple" vers "GUID" par exemple), sans être obligé de re-formater le disque.